Forum de jeu de rôle dédié aux dessins animés listés sur Animation Source et aux écrivains qui souhaiteraient endosser le rôle de leurs personnages favoris!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Être ou ne pas être... un antagoniste [PV Shere Khan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nakou
Fonda' de compet'
Fonda' de compet'
avatar

Messages : 1104
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 24

MessageSujet: Être ou ne pas être... un antagoniste [PV Shere Khan]   Mer 16 Juil - 18:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



  • Diego avait une fois de plus été malmené par les failles. Des flash de lumières, du vent assourdissant soufflant à ses oreilles, cette sensation de ne plus savoir différencier le ciel de la terre, d'avoir la tête qui tourne... Tout semblait si confus. Le smilodon aurait du être habitué, à force! Mais cette faille lui sembla particulièrement violente. Peut-être parce que le dernier monde qu'il avait eu le privilège de visiter n'était autre qu'un monde d'euphorie et de paix exagérée? Quoi qu'il en soit, son arrivée sur cette terre aride fut brutale. Il rencontra de plein fouets un rocher, et dévala une pente en roulé-boulé. Lorsque sa chute s'arrêta enfin, il était étalé au sol, à moitié sonné, se demandant ce qu'il avait vécu jusqu'ici, tentant de distinguer le vrai du faux. Le pauvre tigre à dents de sabre n'était même plus très sûr d'avoir retrouvé Shira. Une chose était sûre néanmoins - elle n'était pas avec lui.

    Il lui fallut quelques bonnes minutes pour se remettre. Pour que la sensation de tourner dans tous les sens s'apaise, et qu'il puisse enfin ouvrir les yeux et apaiser son pouls. Il se sentait épuisé, comme s'il avait couru après une autre gazelle de compét', et le soleil qui lui brûlait le dos n'était pas pour le réconforter - bien au contraire. Diego aurait pu se laisser sombrer dans un profond sommeil ici, en plein milieu de nul part, mais il ne savait rien de ce nouveau monde, et ne voulait pas se mettre en danger. Doucement, il se releva, sentant déjà sa tête et ses épaules s'enflammer de douleurs. Sa chute avait été plutôt brusque. Portant une patte à sa tempe, il voulut se masser, mais à peine eut-il effleuré l'endroit où il s'était cogné qu'une vive douleur l'obligea à retirer sa patte.

    -Rah génial, mon charme vient d'en prendre un coup!

    Et son visage serait encore plus difforme qu'il ne l'était déjà avec son menton allongé. Il était parfaitement conscient que cela faisait son charme, mais l'idée d'un bleu et d'une bosse au coin de la tête ne l'enchantait pas pour autant. Ronchonnant tout bas, il regarda autour de lui, demandant vaguement à haute voix, pour lui-même, où il était à présent. Curieuse habitude que de se parler à soi-même lorsque l'on est seul. Peut-être pour se donner un semblant de compagnie et se rassurer? Mais Diego allait en avoir de la compagnie, et bien plus tôt qu'il ne le pensait.

    Alors qu'il tentait de percevoir le sommet du canyon dans lequel il avait chuté, cherchant un moyen de remonter pour retrouver la faille, une ombre masqua le soleil une fraction de seconde, lui arrachant un sursaut. Il se tourna vers le soleil, qui ne manqua pas de l'éblouir quelques instants en passant, et chercha du regard la créature qui s'était cachée entre temps. Tout ceci n'annonçait rien de bon... Quelqu'un l'observait. Ou quelque chose... Il avait beau avoir eu à affronter des dinosaures, se retrouver séparer du reste de sa famille et rencontrer de nouveaux de nombreuses bestioles ne le rassurait pas. Il avait déjà eu à bagarrer avec des hyènes, il n'avait pas envie de renouveler l'expérience!

    Et pourtant...

    Plusieurs ombres apparurent au sommet du canyon, grognant visiblement à l'unisson. Diego n'eut pas vraiment le choix en voyant qu'elles s'apprêtaient à descendre et le rejoindre - elles étaient bien trop nombreuses, mieux valait-il ne pas trainer! Se détournant, Diego s'éloigna en trottinant, cherchant parmi les méandres de roches un chemin qui pourrait l'emmener loin de ses poursuivants. Certains étaient descendus, et il du accélérer sa course pour ne pas risquer d'être rattrapé. Il voyait les autres le pourchasser d'en haut, tenter probablement de l'acculer dans un cul-de-sac, eux qui connaissaient probablement mieux que lui ce territoire... Mais ils ne savaient pas à qui ils se frottaient. Le tigre à grandes quenottes était un coriace. Un gentil coriace, mais un coriace quand même!
    Accélérant, il n'hésita pas à prendre des chemins au hasard, escaladant tantôt certains rochers qui lui bloquaient le passage. Il acheva par se débarrasser des souffles de ses poursuivants, qu'il entendait collé à ses talons, mais ne cessa pas pour autant de s'enfoncer dans les tréfonds du canyon - il voulait s'assurer qu'il s'était débarrassé d'eux et qu'ils n'avaient pas pris un chemin tiers pour lui couper la route. Il courut ainsi un bon moment avant d'arriver devant le cul de sac qu'il avait tant redouté. Il n'y avait cependant personne, mis à pars une pierre énorme au milieu de celui-ci. Ni devant, ni derrière, ni en haut - aucun poursuivant. Il était seul.

    Diego en profita pour reprendre son souffle et jeter un oeil par dessus son épaule. Il les avait bien semé. Mais revenir en arrière s'avérait assez dangereux, mieux valait-il tenter d'escalader. Il s'approcha alors de la paroi rocheuse, observant le sommet, cherchant les accroches qu'il pourrait utiliser pour grimper, lorsqu'un bruit se fit entendre derrière la pierre centrale. Des pas légers, étouffés, comme la démarche d'un félin. Diego se mit à gronder. Ces pas semblaient solitaires et, s'il craignait d'être attaqué par une bande, le tigre à dent de sabre ne redoutait pas les face à face.

    Son adversaire n'avait qu'à bien se tenir, le félin avait les nerfs à vif depuis qu'il était arrivé ici!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beastofgaia
Perdu dans les mondes...
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 12/08/2012

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... un antagoniste [PV Shere Khan]   Mer 16 Juil - 21:33

Là où un Tigrou aux dents longues semblait peiner dans ses voyages dimensionnels, un énorme fauve rayé de noir et de cicatrices y prenait un grand plaisir. L’alternance de lumière et d’ombres, symbolique de ces mondes chaotiques, abandonner les marais baignés de brume et pataugeant dans la pourriture   pour une lande desséchée et balayée par le vent, tout semblait le ravir. Shere Khan adorait son nouveau rôle de voyageur dimensionnel. Mais au-delà de l’amusement, le tigre était en mission et celle-ci lui imposait de suivre à distance un risque  de désagrément félin potentiel. Diego, le smilodon détraqué, qui avait abandonné sa meute, trahi son destin et commencé à faire le pitre avec  un bébé humain et des pathétiques pachydermes ou proies… Était-ce réellement une menace ? En tout cas, il semblait que plusieurs des affreux peuplant les ombres lui en voulait ouvertement. L’autre dent de sabres, Sotto ; le singe puant Gutt… Après tout, la condition de l’adhésion de la meute du gros fauve à la cause des affreux était de s’occuper de Diego.

Le seigneur de la jungle traquait à travers les sauts temporels la piste de sa proie à forte canine. Il s’était vu allouer le renfort de trois smilodons renégats mais ne comptait les utiliser que comme rabatteurs.  Il arriva dans la zone déterminée comme idéale pour un piège juste au moment de la chute de l’animal préhistorique. Levant les yeux au ciel, le tigre soupira. Pathétique… La bête se découpa sciemment à contre-jour, se voilant dans le soleil de plomb juste assez longtemps pour se laisser détecter par le cousin éloigné.  Apparemment sa petite mise-en-scène termina de réveiller Diego.  Excellent, il allait pouvoir lancer le plan. Se tournant vers le trio d’affreux qui se dorait la pilule  à l’écart, il les fixa d’un regard  dur et sans concession.


« Je me rends au point décidé. Faites votre job et… Ne me décevez pas… » Il insista sourdement sur la fin de la phrase, sa voix se nouant dans un grondement menaçant. Shere Khan détestait la médiocrité et les incompétents.

Quelques instants après le départ du lord rayé, les trois sbires commencèrent l’attaque.  Ils apparurent au somment du canyon, comme des signes de funeste augures, captant la présence du gros chat de l’ère glaciaire. Jouant sur une illusion du nombre et l’aide du vent qui soufflait de Diego vers ses poursuivants,  les chasseurs  se mirent à poursuivre la proie. Il fallait au moins concéder cela à leur cible : elle se donnait à fond pour les perdre, mais le chemin était déjà tracé. Pendant que le quatuor félin slalomait dans le canyon infernal, le Tigre, avançait de son pas impérial vers son point de ralliement. Il y arriva bien avant les autres, n’ayant pas à tourner en rond, sautant de faille en faille bien loin au-dessus. Il se posa à l’ombre d’un pan de roche effondré, se couchant doucement sur la pierre rêche et tiède qui profitait d’un coin d’ombre bienvenu.

« 3, 2, 1… » Compta-t-il pour lui-même, alors que Diego arrivait en contrebas, apparemment essoufflé par sa  fuite.

Khan se releva et fit mine de se rapprocher, trainant ses pattes légèrement dans le but d’indiquer sa présence, mais pas assez pour faire croire que c’était délibéré. Il arriva sur un énorme piédestal de pierre échouée en travers de l’énorme faille où hésitait Diego.  Soudain, il se dévoila, à pas lents et sûrs, découpant sa large silhouette dans un léger contre-jour alors qu’un rayon solaire frappait ses flans, faisant luire l’or de sa fourrure. Il resta debout de toute sa stature, posant son regard d’ambre liquide sur son vis-à-vis. Il n’émettait aucun son, parole ou grondement, se contentant de le dévisager en silence.

Diego était un beau morceau mais la course aurait dû réduire sa vigueur actuelle par l’effort et le Tigre ne craignait aucun autre prédateur de cet acabit. Il continua de le toiser avant de finalement ouvrir sa gueule largement, se découpant comme un sourire satisfait sur son faciès animal.


« Bonjour, Diego… » Émit-il doucement dans un léger feulement, permettant à la cible de comprendre qu’elle n’était pas la proie malchanceuse d’une partie de chasse, mais bel et bien l’interlocuteur recherché par le Tigre.  

Quelque chose de dérangeant provenait du gros fauve rayé, son regard portait la folie des tyrans et des obsessionnels.
« Allons, allons, pas d’animosité entre nous, nous somme voisin de palier sur la chaîne alimentaire. Viens, rejoins-moi ici. » D'un mouvement léger de la patte, il désigna une zone sombre près de lui, continuant. « J’aimerais parler avec toi, de mâle à mâle, de prédateur à prédateur… et les coins d’ombres sont rare en ce lieu… »

Il se montrait prudent et mystérieux, et l’adage le disait bien : la curiosité a tué le chat…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakou
Fonda' de compet'
Fonda' de compet'
avatar

Messages : 1104
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... un antagoniste [PV Shere Khan]   Mer 16 Juil - 22:34

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


  • Le félin qui apparut avait piteuse apparence - si sa robe orangée avait pu avoir fière allure par le passé, elle avait été brûlée sur la plupart de son corps. Le tigre qui lui faisait face était en bien plus mauvais état que lui malgré les quelques coups de griffes et de crocs que les hyènes avaient laissé, son arrivée quelque peu incontrôlée, et sa course-poursuite. Diego ne cessa pas pour autant de le fixer d'un regard mauvais, du moins jusqu'à ce que le félin face à lui ne le salue par son prénom. Ces simples deux mots eurent l'effet d'une douche froide. Diego sentit une certaine crainte l'envahir, mais en bon prédateur qui se respecte, il ne laissa rien paraitre. Il remballa néanmoins la colère qui grondait dans sa gorge, et se contenta de fixer l'autre félin d'un air méfiant.

    Son allure assurée ne lui disait rien qui n'aille. Tout ceci n'avait été qu'un piège, car autant qu'il le savait, Diego n'avait jamais rencontré cet inconnu qui n'eut pas même la décence de se présenter. Il avait pris un sacré coup sur la tête, certes, mais il était au moins certain de ça. Le tigre à dents de sabre était pour le moment mal renseigné sur les failles - il restait leur complète victime, et était ainsi très peu au courant de la menace que les antagonistes représentaient. Il n'avait pas fait de rencontres mieux informées que lui ; pire! Il avait déjà rencontré quelqu'un qui avait tenté de le manipuler... Décidément, le smilodon avait du succès, c'était le moins que l'on puisse dire!
    Alors qu'il soutenait le regard fou de l'étranger, celui-ci reprit:

    -Allons, allons, pas d’animosité entre nous, nous sommes voisin de palier sur la chaîne alimentaire. Viens, rejoins-moi ici. J’aimerais parler avec toi, de mâle à mâle, de prédateur à prédateur… et les coins d’ombres sont rares en ce lieu…

    Il fallait admettre que le soleil cognait dur, mais Diego ne s'approcha pas pour autant. Il jeta un bref regard vers le sommet qu'il s'était apprêté à escalader, s'assurant que les poursuivants ne les cernaient pas. Plutôt que tailler une bavette avec ce félin, il devrait probablement se sauver avant qu'ils ne reviennent. Le piège se refermerait sans doute à un moment ou à un autre. Jetant un regard circulaire sur son peut-être futur tombeau, le tigre à dents de sabre eut une ombre dans le regard. Il ne pouvait pas vraiment tourner le dos au tigre et tenter une escalade comme ça. Il devait jouer le jeu, et parier sur les failles pour qu'elles finissent par le tirer de là. Il regarda vaguement l'endroit que le félin avait désigné de la patte, avant de reposer un regard froid sur son vis-à-vis. Il n'allait clairement pas venir s'asseoir à côté de lui comme un enfant à qui l'on ferait la morale. Pas après avoir été manipulé gentiment pour arriver ici. Il fallait d'abord qu'il réponde à une question, et détende le smilodon pris au piège.

    -Commençons d'abord par me dire comment sais-tu qui je suis, et qui es-tu, toi.

    Personne de sa nouvelle famille n'aurait pu parler à un prédateur, qui plus est si mystérieux. Ils se seraient probablement fait tailler en pièces, d'ailleurs. Non, c'était probablement des ennemis à lui qui avaient du lui parler, et Dieu sait que Diego commençait à en avoir un sacré paquet. Il ignorait ce qui était advenu après la mort de Sotto. Du moins, il ne savait pas que celui-ci avait pu survivre, pour lui, il était certain qu'il était mort, ils étaient tous deux restés bien assez longtemps étendus dans la neige, côte à côte. Et Gutt... Cet imbécile de macaque sans réflexion n'aurait pas pu parler avec quelqu'un d'autant d'éloquence. Diego songea quelques instants à Oscar, mais se résigna vite. Quel intérêt aurait-il eu à parler de lui? Voulait-il venger l'ancien chef, maintenant qu'il avait eu l'opportunité de le devenir à sa place? Car Diego lui avait rendu service, après tout.

    Restant sur ses gardes, debout, Diego se contenta donc de toiser le félin en attente d'une réponse. Pas de familiarités avec un inconnu qui voulait lui parler de félin à félin, de prédateur à prédateur, alors qu'il avait tenté de le faire passer pour une proie quelques minutes plus tôt.

    Que savait-il de lui, finalement?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beastofgaia
Perdu dans les mondes...
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 12/08/2012

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... un antagoniste [PV Shere Khan]   Jeu 17 Juil - 0:11

Shere Khan ne sembla absolument pas se tracasser du manque de convivialité du félin acculé. Il se coucha juste là où il s’était placé, affichant un air placide et calme.

« Si tu t’inquiètes pour tes poursuivants, il n’y a aucune raison de te sentir menacé.  Ils n’avaient aucun rôle autre que celui de nous faire se rencontrer.  Honnêtement ? Si je t’avais envoyé un messager t’invitant à manger un morceau, aurais-tu accepté l’invitation ? »

Le fauve bardé de cicatrices s’étira doucement, faisant rouler sa fourrure ponctuée de plaques. L’effet d’alternance de rayures et de blessures avait quelque chose d’hypnotique et de dérangeant.  L’être était dangereux, cela ne faisait aucun doute. Il planta ses yeux sur Diego, baillant en signe félin d’apaisement, se relaxant malgré la possible menace. Le tigre montrait son absence de volonté hostile. Il accepta même de se ranger aux doléances du smilodon en lui répondant.

« Je connais ton monde, je l’ai visité à maintes reprises car il me fascine. Je connais la harde que tu as rejointe. La petite mammouth,  le rat, l’espèce de singe cinglé… Et puis… ton ami, Mani ? C’est son nom n’est-ce pas ? » Il y avait quelque chose de déplaisant dans son ton de voix, comme s’il ne cautionnait pas cette existence.  « Mais… tout ceci n’est pas un mal… Tu trouves ta place, c’est important… Mais, as-tu pensé à ton futur ? A ta descendance ? A tes contemporains ? » Il se releva et se montra lentement alors que ses propos contredisaient son langage corporel.  

Malgré ses cicatrices, il restait un très bel animal au gabarit certain et puissant.  Qui était-il ? Le voile allait se lever dans les prochains propos du fauve mutilé.


« Je suis Shere Khan… je viens du futur… D’un très lointain futur qu’a ouvert les failles… Imagine que tu as devant toi l’évolution de ton espèce, que je suis comme un arrière arrière arrière… arrière arrière petit fils… Oui, Diego, je représente l’espoir, l’évolution… Ton évolution… Mais… » Il ferma les yeux un instant, jouant sur une forme de théâtralité qu’il avait appris au contact de Scar. « Je te connais Diego, car je sais ce que tu as fait… Tu as abandonné notre monde aux humains. »

Il y avait de la peine dans sa voix, aucun jugement, juste un funeste et impitoyable  sens de la gravité et de la fatalité. Comme si le tigre avait souffert l’enfer dans son époque à cause des actes passés du tigre à dent de sabre. L’étranger se fit silencieux, déportant son regard vers le ciel où se découpait un long serpent noir de suie.  Il avait tout planifié, mais avant, il devait arriver à attendrir son interlocuteur, à lui faire baisser sa garde et lui montrer la vérité… Celle des hommes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakou
Fonda' de compet'
Fonda' de compet'
avatar

Messages : 1104
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... un antagoniste [PV Shere Khan]   Jeu 17 Juil - 13:57

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

  • Le tigre s'était carrément allongé, à l'aise, tranquille, communiquant sa volonté certaine de ne pas vouloir représenter un danger, mais Diego ne se détendit pas pour autant. Le rouquin eut beau lui affirmer qu'il n'avait pas à s'inquiéter de ses poursuivants, ils restaient contrôlés par la créature qui lui faisait face, et la contrarier l'exposait au risque de les revoir surgir. Pas très rassurant tout ça...

    -Honnêtement ? Si je t’avais envoyé un messager t’invitant à manger un morceau, aurais-tu accepté l’invitation ?

    -Tout dépend du menu... Mais pourquoi ne pas te déplacer en personne?

    La question n'attendait pas vraiment de réponse. A ce qu'il voyait, le tigre était encore capable de se déplacer par lui-même. En piteux état, certes, mais bien loin d'être promené en civière. A-t-on vraiment besoin d'utiliser des créatures tiers quand on peut faire le boulot soi-même, mmh?

    Le félin contemporain s'étira alors, et Diego put contempler, bien qu'involontairement, l'alternance d'un passé fier brisé par une douleur certaine dont les cicatrices restaient encore visibles, et resteraient probablement à jamais ainsi. Finalement, il se décida à abattre le voile qu'il portait, et à donner un minimum d'explications au smilodon. Alors comme ça il avait "souvent visité son monde"...? Une nouvelle question traversa l'esprit de Diego - cela voulait-il dire que Shere Khan savait maîtriser, d'une façon ou d'une autre, les failles? Qu'il serait en mesure de l'aider à rentrer chez lui? Ou du moins à arrêter d'être si malmené? Mais qu'attendrait-il en retour? Car le smilodon n'était pas stupide - il se doutait bien que Shere Khan attendait quelque chose de lui... Et vint le moment agaçant pour lui : celui où le tigre décida d'énumérer les membres de sa famille. Diego sentit ses muscles se crisper. Manny... Savait-il seulement pourquoi le félin lui était resté fidèle? Le risque qu'il avait pris pour le sauver? Une certaine ironie pointait dans son "tout cela n'est pas un mal"... A d'autres! Un prédateur qui voulait se faire compréhensif, tiens donc... Diego mordit sur sa chique pour laisser le félin terminer. Celui-ci se leva, et mis en avant ses blessures qui commençaient à devenir une excuse derrière laquelle se cacher plus qu'une blessure de laquelle il aurait pu apprendre quoi que ce soit.

    - Je suis Shere Khan… je viens du futur… D’un très lointain futur qu’a ouvert les failles… Imagine que tu as devant toi l’évolution de ton espèce, que je suis comme un arrière arrière arrière… arrière arrière petit fils… Oui, Diego, je représente l’espoir, l’évolution… Ton évolution… Mais… Je te connais Diego, car je sais ce que tu as fait… Tu as abandonné notre monde aux humains.

    Le tigre songea d'abord qu'il était bien soucieux de son avenir, pour un étranger, mais comprit bien vite où il voulait en venir ; c'était donc des reproches qu'il avait envie de faire pleuvoir sur ses épaules. Tiens donc. Il n'était pas le premier à y passer, et il ne serait pas le dernier, mais le smilodon le trouvait tout de même bien culotté de l'accuser d'une pareille chose. Comme s'il était responsable des marques qui ornaient sa fourrure! Et vas-y, au passage, que je te traite d'ancêtre!
    Diego s'assit, un sourire désolé sur le visage, secouant vaguement la tête devant pareille comédie. Il se décida finalement à répondre:

    -En ne commettant pas un meurtre sur un nouveau né innocent? Peut-être que notre clémence à donner une leçon à ses congénères. Je doute que les hommes de mon monde soient les seuls à avoir existé.

    Il soutint quelques instants le regard du tigre face à lui, et ajouta finalement:

    -Je ne dis pas que je porte les hommes à coeur. Mon but n'a jamais été de sauver le bébé, je ne faisais que suivre des ordres, et plusieurs membres de ma famille ont été décimés par ses créatures, qui tentent de survivre à notre image. Les prédateurs comme nous détruisent bien d'autres familles également, c'est la loi du plus fort, je suppose.

    Avaient-ils pour autant détruit le futur des proies? Il ne pensait pas. Le smilodon resta assis, droit comme un piquet, à l'affut de tous possible bruits extérieurs, mais le regard rivé sur son vis-à-vis. Il ne lui ferait pas porter un fardeau qui n'était pas le sien. Un seul félin ne pouvait pas changer la face du monde, et il doutait fort que ce tigre puisse réellement être du futur. Les failles étaient certes complexes, mais il ne pensait pas qu'elles pouvaient avoir une influence les unes sur les autres. Ce tigre ne lui inspirait pas tellement confiance, et il se demandait où il voulait réellement en venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beastofgaia
Perdu dans les mondes...
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 12/08/2012

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... un antagoniste [PV Shere Khan]   Jeu 17 Juil - 16:19

Shere Khan sourit à la réponse si naïve que Diego lui offrit. Le souverain ? Se déplacer en personne ? Et puis quoi encore, aller boire dans la flaque où pataugeaient les herbivores, les cancrelats et les traitres ? Non, merci, sans façon… Bien entendu, le tigre ne daigna répondre à cette vaine tentative de rhétorique.  Il écouta les paroles du smilodon, les sentant bien maigre comme justification d’un acte odieux. Un simple enfant humain pouvait engendrer une multitude de descendants qui chasseront tout prédateur du futur, détruisant la nature, asséchant les rivières, polluant les mers et brûlant les forêts.

Il secoua la tête en un signe universel de tristesse bercée d’un long désespoir. Car même si Khan était porté par la colère, il souffrait bien plus fort dans son âme de bête solitaire. Il voyait bien que Diego n’avait même pas conscience de la gravité de sa décision. Peut-être fallait-il lui ouvrir les yeux et lui montrer la vérité ?

Le fauve s’assit doucement, levant la tête vers le ciel où brillait un soleil terrifiant. Il parla à nouveau, sa voix se faisant plus sourde, plus pesante, comme marquée par les propos qu’il avait à dévoiler.


« L’homme… N’apprend jamais rien… L’homme n’est pas un prédateur et il ne suit plus les lois de la nature depuis longtemps.  L’homme est ce qui peut arriver de pire dans la nature : une proie qui est devenue folle, qui s’est tellement développée qu’elle détruit tout. Une proie qui tue toute chose, arbre, fourmi, cerf, loup… Une proie qui chevauche d’affreux dragons de fer ravageant la terre, la mer et même le ciel. »

Une idée lui vint…

« Gutt… Ce nom doit te rappeler quelque chose… Tu as vu ce qu’il savait faire, lui, juste un singe pathétique… Imagine alors ce que les hommes, qui sont au-delà de ce que Gutt pourrait même imaginer devenir, pourraient infliger à ta famille. Dans le futur, ton futur, mon présent… Il n’y a plus de grandes forêts de pin magnifiques, fini les étendues de glaces inviolées, envolés les plages de sable d’or vierge  de toute agression. Les jungles de pierre et de fer que construisent les hommes dévorent tout.  L’homme a nui à ta famille, mais, toi, as-tu tué seulement pour le plaisir ? Pour voler la peau de ta proie ou juste pour ses défenses ? As-tu rendu esclave celui plus faible que toi ? Ils m’ont tout pris… Je ne suis que l’ombre de moi-même car les hommes ont ravagé mon présent, ton futur… »

Il s’assombrit encore un peu mais il tâcha de rester cohérent. Il fit mine de faire demi-tour, regardant Diego de côté en continuant.

« Les failles… Elles sont un outil que la nature nous a donné pour réparer les erreurs des temps passés, car rien d’autre n’a marché… Aucune tempête, raz de marée, volcan, tremblement de terre, poison ou créature ne peut plus rivaliser avec le fléau.  La nature est mourante, Diego. Elle meurt car l’homme détruit tout dans sa soif insatiable. » Il lui fit signe de le suivre. «  Mais je sens ton scepticisme, tu ne me crois pas… Peut-être croiras-tu tes yeux là où ton cœur est aveugle. »

Il remonta le long de la chute de roches rouges, progressant lentement vers les hauteurs arides. Il espérait que son lointain ancêtre allait daigner le croire.  Il savait où aller, il n’avait qu’à suivre le chemin de métal ou la trainée de nuage noir qui lacérait le ciel, comme pour le balafrer, le trancher d’une plaie gangrénée. Marche vers l’homme, se répétait-il, n’oublie pas ce qu’il a fait, ne pardonne jamais… Tue le petit d’homme… Shere Khan n’attendit pas tellement que Diego le suive ou non, il comptait sur la curiosité du félin et sur l’inquiétude que ses propos auraient pu faire naître en lui. Et puis sans Shere Khan, Diego allait errer pendant des années dans ce monde horrible, envahi par les hommes , avant d’espérer trouver une sortie vers les temps préhistoriques…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakou
Fonda' de compet'
Fonda' de compet'
avatar

Messages : 1104
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... un antagoniste [PV Shere Khan]   Jeu 17 Juil - 20:39

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


  • Diego écouta attentivement le discours de son vis-à-vis, tantôt sur ses gardes, tantôt irrité de l'accusation qu'il lui faisait subir, et tantôt étrangement captivé. Shere Khan était un bon orateur, pour sûr. Il vivait chacune des paroles qu'il prononçait, il souffrait à chaque mot, comme la Nature avait probablement souffert pour de vrai. Ce n'est pas que Diego n'avait pas envie de le croire, car le tigre semblait témoigner d'une certaine vérité, il n'y avait qu'à en juger ses propres cicatrices... Mais ce n'était pas les affaires du smilodon. Il avait tué des hommes par le passé, tout comme les hommes avaient tué des membres de sa famille, de sa horde... Mais ce n'était pas une vie gouvernée par la haine qu'il voulait. Avoir intégré un clan lui avait appris qu'il y avait autre chose que la guerre et la souffrance. Il avait appris à être lui-même, et à faire son propre chemin. Diego était loin d'être un égoïste, mais ce n'était pas non plus un mouton. Il était le seul félin à avoir jamais renié ses principes pour devenir lui-même auprès de personnes qui tenaient réellement à lui, non pas pour sa force physique et sa capacité à détruire, mais pour ce qu'il était réellement.

    Et pourtant... Malgré son évolution, il savait que Shere Khan avait raison. Il savait que l'Homme détruisait. Dans son époque, il avait su comprendre qu'il volait les peaux pour survivre, qu'il chassait pour se nourrir... Mais il était clair que cette bestiole sans griffes, sans dents, sans poil, ne pouvait être un prédateur... L'être humain était contre nature depuis qu'il tentait de se soulever au delà des autres créatures... Mais n'était-il pas pour autant dans la capacité d'apprendre des autres être, justement? De corriger ses erreurs? Shere Khan était convaincu que l'homme n'apprenait rien, mais c'était faire de ce mal une généralité. Le père de Roshan, qu'ils avaient ramené, n'avait pas tué Manny en dépit de leurs craintes. Il y avait eu un échange entre eux, une reconnaissance de la part de cet homme qui avait perdu sa femme qui, il en était sûr, se perpétuerait dans ses descendants. Certains hommes aimeraient les animaux, il en était certain.

    Shere Khan parlait avec souffrance, il ne semblait pas aveuglé par la colère comme la plupart des blessés le sont. Il évoquait des choses qui échappaient clairement à la compréhension du smilodon. Des dragons et des jungles de fer... Et une Nature bafouée. Comment des êtres à peine capables de brandir des lances et de construire des tipis, obligés de porter la peau d'autres créatures pour survivre au froid, pourraient un jour prendre le dessus sur la Nature? Rien ne pourrait jamais la conquérir. Diego le sentait dans son être - la Nature reprendrait toujours ses droits, quoi qu'il advienne. Shere Khan ne pouvait prédire une telle fatalité, et même s'il mentionnait Gutt et les membres de sa famille, même s'il savait beaucoup trop de choses à son goût, il ne pouvait pas tout savoir non plus. Et encore moins l'accuser de la folie meurtrière des bipèdes, quels qu'ils soient.

    Les paroles du tigre, même s'il ne voulait pas les croire, le grisèrent néanmoins, assombrissant son regard tout autant que celui de son vis-à-vis. Diego ne pouvait croire quelque chose qu'il ne pouvait imaginer. Shere Khan le comprit bien vite et lui proposa de lui montrer. Le smilodon s'y risqua. Jetant un dernier regard derrière lui, plus par réflexe que par crainte d'être suivi cette fois, il escalada derrière le félin roux. Bientôt, ils parvinrent au sommet du canyon, d'où ils avaient une vue assez large pour apercevoir largement les environs. Diego distingua l'immense serpent noir qui crevait le ciel. En baissant le regard sur la terre, en contrebas, il reconnut les hommes, et sa vision de félin lui permettait de discerner la machine qu'ils faisaient tracter par les chevaux. Il n'avait aucune idée de son utilité, mais il est clair que la force des animaux était difficilement suffisante pour la déplacer... Ce n'était pas la première fois que les hommes exploitaient des animaux qui se laissaient faire, et cela ne le surprit pas... Mais ça ne l'enchanta pas pour autant. Il resta un moment plongé dans son observation, quelques secondes, quelques minutes... Jusqu'à finir par parler d'une voix simplement vide:

    -On ne résout pas le mal par le mal.

    Il avait essayé. Il avait vu cette femme se jeter du haut de la falaise pour sauver sa progéniture. Les hommes étaient capables d'aimer au point de donner leur vie. La haine et la folie n'étaient pas les seuls sentiments capables de les traverser. Il savait que ces créatures n'étaient pas bonnes, mais les félins ne l'étaient pas forcément non plus. Et il avait pourtant tout fait pour récupérer ce bébé. Il aurait été prêt à sacrifier les vies de Sid et Manny pour ça, et y repenser l'assombrissait. Il avait nié qui il était pour ce combat qui ne lui appartenait pas. Et il était certain que cette guerre serait sans fin, quelle que soit sa décision. Il ne serait plus un meurtrier. Il ne ferait pas le choix de l'être.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beastofgaia
Perdu dans les mondes...
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 12/08/2012

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... un antagoniste [PV Shere Khan]   Jeu 17 Juil - 22:05

Shere Khan s’extirpa du Canyon avec le smilodon sur ses pas. Au moins c’était une petite victoire et un bon début. Le fauve mordoré et meurtri gardait sa prestance royale à chacun de ses pas, malgré un étau de souffrance qui continuait de vainement tenter de cicatriser sa chair. Il avança vers le monstre de fer. Plus le duo approchait et plus Khan se faisait silencieux et discret, au point qu’aucun son ne semblait provenir de ses pas ou de son être. Il se laissait aller à ne faire qu’un avec la nature.

Ils approchèrent d’un curieux manège. Un groupe de bipèdes portant d’étrange morceau de cuir plié sur la tête (cow-boy ?) observaient la progression d’une énorme créature de fer fumant l’horrible et étouffante poussière noire. Le bruit était  fort et l’odeur de charbon piquait les yeux et les truffes sensibles. Mais quand on cessait d’observer les étranges humains et leurs bâtons brillants, le regard se déportait vers les pauvres êtres enfermés dans des harnais de cuir, de fer et de souffrance. Cinq chevaux tiraient l’étrange construction à sans décrocher les flans, sous la contrainte des hommes et de leurs liens. Ils criaient dans leur langage incompréhensible et un des hommes portait une drôle de corde à la main. Elle ressemblait à un serpent, noir et lisse. Il leva le serpent et dans un éclair claquant, il le fit mordre dans la  chair des pauvres équins, arrachant un hennissement de terreur et de douleur à l’un d’entre eux. L’homme recommença, une fois, deux fois, trois fois… Les animaux puaient la peur et la douleur mais les hommes ne faisaient rien pour les aider.

Shere Khan observait la scène avec son corps noué et crispé, passant tour-à-tour des tortures des humains au regard de son compagnon du moment. Il se demandait à quoi pensait le félin et il fut un peu déçu par sa réponse.


« Quel mal il y a à empêcher des êtres contre-nature de nous rendre esclave ou de détruire la nature ? Regarde derrière le monstre de fer, regarde le sol. » il murmurait pour ne pas se faire remarquer.

Le tigre lui montra l’assemblage étrange de fer et de bois qui s’agrippait à la terre.


« L’homme fait ce genre de choses partout où il passe. Il pose une pierre si dure sur le sol que plus rien ne pousse. Il brûle ou coupe les arbres  pour agrandir ses forêts de mort  ou alimenter la faim de ses dragons de fer. Et regarde… regarde le bâton dans leurs mains. Il appelle le tonnerre et te tuera avant même que tu aies pu parcourir la distance entre eux et nous. Plus le temps passe, et plus leur puissance destructrice augmente…  Tu es libre de ne pas te sentir concerné ou de prétendre pouvoir ignorer cette bataille, en même temps, ton espèce sera éteinte au bas mot dans quelques centaines d’années, en même temps que les mammouths et les créatures  de ton époque. A mon époque, mon peuple vit dans des ridicules territoires ou dans des cages que les humains utilisent pour nous ridiculiser devant leur progéniture. Ou bien ils se servent de nos fourrure pour décorer leurs foyers… »

Il se détourna du convoi et fit mine de repartir vers le canyon en concluant.

« Je vais te montrer comment rentrer chez toi… mais ça sera sûrement pénible. Il te faudra traverser des mondes contrôlés par les hommes, à mon époque… Te sens-tu vraiment sûr  de toi à cette idée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakou
Fonda' de compet'
Fonda' de compet'
avatar

Messages : 1104
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... un antagoniste [PV Shere Khan]   Ven 18 Juil - 17:18

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


  • Diego avait observé la scène de loin, mais Shere Khan avait choisi de s'en approcher. Les odeurs de stress, de crainte et de souffrance s'entremêlaient et prenaient à la gorge presque autant que celle de la suie et du charbon. Les cris des hommes et le bruit du métal glissant avec peine sur le sol cassaient en effet les oreilles, et le smilodon fut quelque peu irrité par la situation. Il observa un moment les bâtons capables d'expédier le tonnerre, écoutant d'une oreille distraite les informations du tigre. Ce n'est pas qu'il ne se préoccupait pas d'eux. Diego pensait qu'il y avait un autre moyen de changer les choses. Grandir dans la haine les uns des autres, voilà ce qui poussait à faire ce genre de choses. Il aurait aimé installer un respect mutuel, comme il l'avait découvert dans les yeux de Manny lorsque cet enfant l'avait pris dans ses bras après que son passé l'ait rattrapé, le hantant probablement encore aujourd'hui. Et ces animaux, n'étaient-ils pas en tort de s'abaisser à se laisser exploités? Ils étaient plus forts et plus gros, ne pouvaient-ils donc pas se rebeller?

    Il y avait des créatures stupides dans chaque espèce - était-ce une raison pour toutes les condamner?

    Mais face au spectacle que lui offrait Shere Khan, il était clair que la quantité de créatures stupides chez l'être humain était devenue majoritaire. Mais n'était-ce pas le choix de s'entretuer qui avait mené à ce présent? Le tigre à dents de sabre resta pensif tandis que son comparse se détournait vers le canyon, l'invitant à rentrer chez lui. Le smilodon ne craignait pas de rencontrer des hommes, les menaces indirectes de Shere Khan ne lui firent absolument rien. Ce fut le regard des équidés souffrant face à lui qui le touchèrent. Baissant les yeux au sol, restant face à la scène, il demeura silencieux quelques instants.

    -Tu dis toi-même qu'il est impossible de les atteindre sans être tué. Qu'attends-tu exactement, alors?

    Rester sans rien faire devant ce spectacle le rendait irritable. Mieux valait pour Shere Khan qu'il ne continue pas à l'accuser de protéger ces créatures. Il avait épargné une vie, une seule, et c'était celle d'un enfant à qui il devait sa famille et son accomplissement. Pas en tant que prédateur, mais en tant que personne. Il n'aimerait pas, un jour, se retrouver face à cet enfant et devoir l'assassiner. Ni lui ni ses proches, qui avaient, comme lui, appris une leçon. Pour le reste, Diego avait tué bien assez d'hommes par le passé, et sa conscience continuait de lui reprocher le sacrifice de cette femme.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Être ou ne pas être... un antagoniste [PV Shere Khan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Être ou ne pas être... un antagoniste [PV Shere Khan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Calendrier bollywood 2008 en BD !!!!!!!!!
» Shahrukh Khan au Music Ka Maha Muqabla
» Aishwarya Rai Bachchan Prete a Rejouer Avec Shahrukh Khan
» Video où il dit : voulez vous coucher avec moi
» Chansons ss-titrées en français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animation Source RPG! :: Lieux du RPG :: Monde de Spirit :: Le Canyon-
Sauter vers: